Je déteste Montréal, ma famille me manque, je veux rentrer en France. Que faire?

Beaucoup de jeunes français obtiennent leur PVT au Canada et passent une année de rêve dans ce beau pays. Cependant, tout ne se passe pas toujours bien pour tout le monde.

C’est tout à fait logique: si tous les Pvtistes trouvaient un boulot génial au Canada, dénichaient l’appartement idéal, se faisaient des amis formidables et obtenaient la résidence permanente, cela se saurait. Trop souvent, les médias aiment dépeindre le Canada, et en particulier le Québec, comme un Eldorado pour Pvtistes. Le pays des Bisounours, quoi.

Vous savez quoi? L’Eldorado, ça n’existe pas. Le Canada est un vrai pays d’opportunités, où vous avez toutes les chances d’avoir une super carrière et une belle qualité de vie. Cependant, n’oubliez pas que partout où vous irez, vous serez en compétition avec d’autres jeunes, aussi ambitieux que vous. Certains parleront mieux anglais que vous, ou bien ils auront plus d’expérience professionnelle. Il faut être persévérant pour trouver un job dans un pays étranger, payer son loyer et se faire une place au soleil.

Les villes canadiennes sont chères, et personne ne vous attend pour vous offrir du boulot. Il faudra vous retrousser les manches et faire un effort pour vous intégrer.

Beaucoup de Pvtistes « tombent en amour » avec le Canada et y restent pour la vie. Mais d’autres détestent Montréal (c’est souvent là qu’ils débarquent), en ont marre du froid, leur famille leur manque, et ils n’ont qu’une envie: quitter le Québec et rentrer en France.

Etes-vous dans ce cas? Si vous avez le mal du pays et que vous en avez par-dessus la tête du Canada, voici quelques conseils:

Essayez de changer d’air

N’oubliez pas que le « V » dans « PVT » signifie « vacances ». Au lieu de vous morfondre, pourquoi ne pas louer un van et faire un road trip pour changer d’air? Vous pourriez même publier une annonce sur des groupes de Pvtistes sur Facebook ou bien sur des sites comme Kijiji ou Craiglist pour trouver des compagnons d’aventure prêts à vous suivre à Toronto, Québec, Calgary ou Vancouver!

N’oubliez pas que vous êtes venu au Canada pour vous amuser, voyager et découvrir ce beau pays. Si vous n’aimez pas Montréal, ne vous entêtez pas à rester. Prenez vos clics et vos clac et découvrez le reste du pays. Il serait dommage de rentrer en France après seulement 2 mois, non?

https://i1.wp.com/pvtcanadaemploi.com/wp-content/uploads/2019/07/road-trip-canada.jpg?w=825

Faites-vous de nouveaux amis

Certains Pvtistes au Canada souhaitent rentrer en France plus tôt que prévu parce qu’ils se sentent très seuls. Ils n’ont pas eu la chance de partir avec leur amoureux(se) ou des amis, et ils en ont assez d’errer dans les rues de Montréal sans parler à personne.

Dans ce cas, pourquoi ne pas essayer de vous faire des amis sur place au lieu de tout abandonner? Il existe de nombreux sites et organisations pour se faire des amis à Montréal et dans le reste du Canada. Visitez les groupes de Pvtistes sur Facebook. Inscrivez-vous sur Meetup pour rencontrer des gens qui partagent vos passions. Ou bien pourquoi ne pas publier une annonce sur Craiglist pour trouver des amis anglophones et faire un échange linguistique?

Vous pouvez également vous inscrire dans des organisations françaises pour assister à leurs événements, intégrer un club de sport, de peinture, d’écriture etc. Les idées ne manquent pas pour se faire des amis! Surtout, ne restez pas dans la dépression: sortez, souriez, et vous donnerez envie aux gens de faire votre connaissance!

Parlez régulièrement à vos proches restés en France

Cela peut sembler évident, mais parfois, quand on se sent seul et déprimé pendant son PVT Canada, on n’a pas spécialement envie de parler, même à ses proches. Ne faites surtout pas cette erreur! Pour éviter de vous isoler encore plus, appelez régulièrement votre famille et vos amis restés en France. Mieux encore, appelez-les sur Skype, Facetime ou sur Whatsapp vidéo!

Rien que de voir leurs visages familiers et leurs sourires vous mettra du baume au coeur. Parler régulièrement à vos proches vous rappellera qu’ils vous aiment et qu’ils pensent à vous. Vous avez peut-être l’impression d’être seul(e) au Canada, mais les gens qui comptent vraiment dans votre vie seront toujours là pour vous. Discuter régulièrement avec eux vous donnera l’énergie nécessaire pour finir votre PVT.

Vous détestez votre emploi au Canada? Changez-en!

Parfois, les Pvtistes au Canada font un coup de déprime parce qu’ils n’aiment pas leur job. Ils ne s’entendent pas bien avec leur patron ou leurs collègues, ou bien ils touchent un salaire misérable malgré leurs diplômes.

Dans ce cas, je vous conseille de changer d’emploi au Canada, le plus vite possible. Attention tout de même: à moins d’avoir de l’argent de côté, ne démissionnez jamais si vous n’avez pas trouvé un nouvel emploi au préalable. Se retrouver sans salaire dans une ville comme Montréal pourrait être catastrophique, surtout si vous ne connaissez personne qui puisse vous dépanner.

En tout cas, n’hésitez pas à chercher un nouveau job sur des sites comme IndeedJobillico ou Pvtcanadaemploi si vous n’êtes pas heureux au travail. Vous n’êtes pas venu à Montréal pour vous faire exploiter! Vous êtes venu pour passer un bon moment et vivre une expérience enrichissante. Passer un an à trimer pour un boss qui se fiche de vous, ça n’en vaut pas la peine…

https://i0.wp.com/pvtcanadaemploi.com/wp-content/uploads/2019/07/canada-emploi.png?w=825

Quittez vos colocs… ou demandez-leur de partir

D’autres Pvtistes passent un sale quart d’heure au Canada parce qu’ils ne s’entendent pas avec leurs colocs. Malheureusement, certains colocs peuvent être de vrais cochons et laisser leurs détritus partout… Ils ne font pas la vaisselle, sont bruyants, et invitent parfois des étrangers dans l’appartement à toute heure de la nuit.

C’est comme pour le travail: vous n’êtes pas venu au Canada pour vous embêter avec des abrutis! Si vos colocs vous horripilent, ayez une conversation franche avec eux. S’ils ne font pas d’effort, partez, ou demandez-leur de partir. En général, un PVT dure seulement un an. Il serait dommage de vous gâcher la vie avec des gens qui ne vous respectent pas.

Cessez de comparer le Canada avec la France

Vous savez à quoi on reconnaît un français qui vit à l’étranger?

Le français compare toujours son pays d’accueil avec la France. Et bien entendu, tout est souvent bien mieux en France… selon lui (elle) !

Cela peut être particulièrement insupportable pour les québécois, qui ont tendance à penser que les français sont tous arrogants à force d’entendre que le fromage français est meilleur, qu’il fait moins froid en France, que les français parlent mieux que les québécois, qu’ils ont un meilleur système de santé, et patati, et patata…

Je suis sûr que vous aussi, vous avez tendance à toujours comparer le Canada avec la France. Parfois, vous prenez même un malin plaisir à critiquer le Canada, de façon un peu injuste…

Arrêtez de faire ça! Ne soyez pas comme ces pvtistes qui partent au Canada en imaginant retrouver la France en Amérique. Non, vous n’êtes pas en France. Vous êtes au Canada, un pays aux us et coutumes différents. Si vous êtes parti en PVT, c’est bien pour découvrir une autre culture, non?

Alors laissez vos préjugés de français de côté, détendez-vous, et essayez de voir le bon côté des choses. Les gens sont plus relaxes à Montréal qu’à Paris, non? Voilà, c’est un bon début…

Soyez plus zen

Quand vous avez le mal du pays et que vous avez envie d’acheter le premier billet d’avion pour quitter le Canada et rentrer en France, essayez de vous calmez un peu. Faites le vide dans votre tête, respirez lentement avec le ventre, et décontractez vos muscles. Vous ne vous en rendez pas compte, mais vous êtes en train de vous rendre malade pour rien.

Votre PVT ne durera qu’un an. Personne ne vous force à rester au Canada à vie. Essayez d’être plus zen et de profiter de l’endroit où vous vous trouvez sans toujours vous dire que l’herbe est plus verte ailleurs. Beaucoup d’autres jeunes français auraient aimé décrocher votre PVT, mais ils n’ont pas eu la chance de l’obtenir. Ils rêvent d’être à votre place. Par respect pour eux, faites un petit effort.

N’oubliez pas qu’avant de partir pour le Canada, il vous arrivait aussi de critiquer la France! Peut-être devriez-vous apprendre à apprécier l’endroit où vous vous trouver sans toujours rêver d’être ailleurs?

Si ça vous intéresse, je vous conseille de lire cet article sur ce qu’on appelle la Pleine conscience (Mindfulness en anglais). La Pleine conscience, c’est une forme de méditation pour faire le vide et vivre dans l’instant présent. Un bon moyen de réduire son anxiété et d’être plus heureux.

https://i1.wp.com/pvtcanadaemploi.com/wp-content/uploads/2019/07/zen.jpg?w=825

Si vous n’en pouvez vraiment plus, rentrez en France

En général, je pense qu’il vaut mieux essayer de finir son PVT Canada pour n’avoir aucun regret. Mais si vous vous sentez terriblement malheureux au Canada, au point de ne plus pouvoir vous lever le matin ou de ne plus vous alimenter, considérez un retour en France pour faire le point.

Vous pouvez décider de rentrer temporairement si vous avez les moyens de retourner au Canada, ou bien définitivement si vous comprenez que le Canada n’est vraiment pas fait pour vous.

J’ai dit plus haut qu’il serait dommage de ne pas terminer votre PVT Canada, mais il n’y a aucune honte à avoir si vous décidez de rentrer après quelques mois. Personne ne peut vous forcer à rester au Canada. Vous êtes la seule personne qui puisse prendre cette décision, car vous seul savez ce qui est le mieux pour vous.

Rentrer avant la fin de votre PVT n’est en aucun cas un échec! Même après deux mois au Canada, vous aurez appris de nouvelles choses sur vous-même. Vous rentrerez avec une nouvelle vision de la vie, et vous apprécierez peut-être plus encore votre quotidien en France.

Voilà, j’espère que ces quelques conseils vous aideront à tenir bon si vous en avez assez de votre PVT au Canada. Si vous avez d’autres conseils ou des suggestions, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

Leave a Reply

 

Besoin d'une assurance pour ton PVT? Suis le lien de notre partenaire pour obtenir 5% de réduction: Lien: Chapka Assurances