Comment devenir fille au pair au Canada?

Vous aimez les enfants, vous avez cumulé un peu d’expérience comme gardienne (baby sitter) et l’idée de faire ce travail au Canada vous plait. Que fait exactement une fille au pair? Il s’agit d’une personne embauchée par une famille dont le travail est principalement de s’occuper des enfants à temps plein. La fille au pair n’est pas une « bonne à tout faire », mais une gardienne qui gère plusieurs responsabilités dans le quotidien des enfants. Un bon job au Canada pour les français !

Au Canada, beaucoup d’enfants fréquentent une garderie (day care) avant d’entrer à la maternelle à 5 ans, ou durant quelques heures après la fin des classes. Cela dit, il existe une certaine demande pour des filles au pair. Ce sont généralement des familles bien nanties, gérant une carrière exigeante, et désirant que leurs enfants puissent être gardés sur place.  Embaucher une gardienne à la maison est un atout, surtout si celle-ci parle une langue étrangère, ce qui permet aux enfants d’acquérir quelques notions. Être majeure (18 ou 19 ans, selon la province), être non-fumeuse et avoir un permis de conduire sont des conditions requises pour plusieurs familles. Un diplôme particulier n’est pas forcément demandé, mais une bonne expérience auprès des enfants est définitivement un critère.

Quels sont les avantages et inconvénients de devenir fille au pair?

Les avantages

  • avoir la responsabilité de s’occuper, divertir et procurer des soins à des enfants, tout en en recevant un allocation;
  • être hébergée et nourrie sur place, dans un milieu familial;
  • la possibilité de s’immerger complètement dans la culture locale, et de faire découvrir sa propre culture;
  • voyager et découvrir la région;
  • recevoir un soutien constant, soit celle de la famille d’accueil.

Les inconvénients

  • exécuter un travail parfois très exigeant…les enfants ont énormément de besoins;
  • les longues de travail (jusqu’à 44 heures par semaine)
  • un salaire relativement faible, compte tenu qu’on vous offre déjà l’hébergement et les repas;
  • possibilités de mésentente avec la famille d’accueil;
  • un engagement d’au moins 6 à 12 mois est souvent demandé de la part de la f
  • ille au pair;

Si le programme au pair est très connu partout dans le monde, sachez qu’officiellement, il n’existe pas au Canada. Il y a cependant un programme canadien d’aides familiaux résidents pour ceux et celles qui souhaitent vivre chez leur employeur. Voici ce que cela implique:

Travailler sans permis de travail est illégal au Canada. Certaines personnes vous diront de venir comme touriste afin de travailler, mais sachez que c’est risqué. Vous n’aurez pas ou peu de protection si vous vous blessez, par exemple. Mais surtout, vous risquez d’être renvoyée du Canada si les autorités découvrent que vous exercez ou comptez exercer un travail sans autorisation du ministère de Citoyenneté et Immigration Canada.

Assurez-vous de vous procurer une couverture médicale adéquate lors de votre séjour. Les soins de santé au Canada coûtent cher, et comme vous n’aurez pas droit au régime de soins de santé public, une assurance est primordiale.

Plusieurs organismes offrent aux familles un service d’annonces pour trouver une fille au pair, et vice versa. Voici quelques liens (certains en anglais seulement):

au-pair.org

iapa.org

aupairsearch.com

Ce sont quelques organismes, mais vous en trouverez bien d’autres en tapant les mots-clés « au pair canada » dans un moteur de recherche. Il arrive que certaines familles cherchent à recruter une fille au pair via un forum de discussion ou un site d’annonces (comme Craigslist). Soyez très vigilante avec qui vous choisirez de travailler! Si votre expérience tourne mal, vous n’aurez d’autres choix que de rentrer chez vous, puisque vous n’aurez pas l’autorisation légale de travailler pour quelqu’un d’autre. Scrutez les annonces, discutez à de nombreuses reprises avec les familles candidates pour vérifier si vous êtes compatibles, posez des questions et ne signez qu’un contrat de travail qui vous convient.

En ce qui concerne le permis de travail, votre famille d’accueil devra demander un avis relatif au marché du travail au Ministère des Ressources humaines et Développement des compétences du Canada. Il s’agit d’une autorisation donnée pour recruter une personne de l’étranger. Une fois l’AMT reçu, vous serez responsable de postuler pour un permis de travail temporaire. Vérifiez les délais pour le traitement de votre demande, selon votre pays de résidence.

Vous cherchez une offre d’emploi au Canada pour français pvtistes ? Voir nos annonces.

Leave a Reply

 

Besoin d'une assurance pour ton PVT? Suis le lien de notre partenaire pour obtenir 5% de réduction: Lien: Chapka Assurances